L’humain bionique et les technologies biomédicales

© Victhom

Élèves de 3e secondaire à l’Externat Saint-Jean-Eudes, à Québec, Jade Chénard-Roy et Myriam Laforest-Routhier ont gagné cette année le premier prix d’une exposition scientifique pour « L’homme bionique prend vie ! ». Leur projet de prothèses activées uniquement par la pensée pourrait bientôt devenir réalité.

Depuis 15 ans, de grandes écoles et des entreprises privées font des recherches sur l’être humain bionique. Grâce à l’électronique et à la médecine, des milliers de personnes non voyantes, malentendantes ou atteintes d’une déficience physique pourraient voir, entendre ou se déplacer comme tout le monde.

Aujourd’hui, l’entreprise Victhom, qui emploie à Québec plus de 50 ingénieurs, a déjà créé une jambe dont l’articulation du genou est motorisée et elle étudie un système pour stimuler les pieds, lorsqu’on a du mal à marcher.

À Montréal, on a mis au point à l’École de technologie supérieure un appareil pour radiographier en 3D la colonne vertébrale, les articulations et le système vasculaire.

À l’École Polytechnique, les recherches sont nombreuses dans les domaines liés à la santé. Ainsi, une équipe est une des premières du monde à avoir fabriqué des matériaux biologiques capables de réparer le cartilage des os. Une autre travaille sur un œil qui fonctionnerait grâce à un stimulateur implanté dans le cerveau, et elle a déjà réalisé un implant pour l’oreille et un stimulateur pour le cœur. On s’intéresse aussi aux malformations des os, aux problèmes des muscles et du squelette, à la circulation sanguine et au fonctionnement des cellules. Dans tous les cas, on veut découvrir des moyens de remplacer ou de réparer les parties du corps qui sont abîmées.

Le cerveau fait aussi l’objet de diverses recherches, par exemple pour diminuer la douleur à l’aide de puces informatiques ou activer des prothèses par la pensée… comme Jade et Myriam l’ont imaginé !

Contraction des termes « biologie » et « électronique », « bionique » désigne des composants artificiels utilisés pour remplacer ou réparer des organes.

À toi de juger !

Combien d’étoiles accordes-tu à ce projet?

 
Ce projet arrive présentement :
1er/10